SOLDES : -25% avec le code PROMO25 (à saisir dans votre panier) du 12/01 au 08/02/2022

Les huiles essentielles de l'hiver

Découvrez notre Formation Aromathérapie

  La fatigue de notre organisme durant l’hiver

  Les huiles essentielles sont appelées ici « HE » et les huiles végétales sont nommées « HV ».

  La période hivernale correspond à une période de l’année particulièrement éprouvante pour notre organisme en raison de plusieurs facteurs : baisse des températures, augmentation de l’humidité, jours plus courts, moins de disponibilité de fruits et légumes de saison… Avec en plus, peu de temps après le passage à l’hiver, le rendez-vous des fêtes de fin d’année qui affecte notre corps par une augmentation de consommation plus ou moins importante d’alcool ou de nourriture.

  Nous ressentons alors plus de fatigue durant cette saison.

  Par conséquent, notre organisme fatigué est plus sensible aux agents pathogènes et a besoin d’être soutenu face aux microbes de l’hiver.

  Il faut donc soutenir notre organisme d’un point de vue digestif et métabolique.

  Notre peau et notamment celle du visage, très sensible, ainsi que les extrémités, sont aussi souvent agressées car soumises au froid. Sans oublier bien sûr de soutenir le moral.

  Les huiles essentielles de l'hiver sont plus que des HE pour le rhume, il s’agit en effet de prendre soin de soi de façon globale.

  Mais forcément, qui dit huiles essentielles de l'hiver dit aussi huiles végétales de l’hiver, car les HE ne se diluent que dans une huile ou un beurre végétal.

  Comment faire face aux agents pathogènes durant l’hiver pour rester en bonne santé ?

  On va en premier lieu rééduquer le système immunitaire avec une huile essentielle « chef d’orchestre » (voir l’article Renforcer son système immunitaire avec les huiles essentielles et l'Aromathérapie).

  Je veux parler ici de l’huile essentielle de Pin Sylvestre, Pinus Sylvestris en Latin, qui va rééquilibrer le système immunitaire.

  Le Pin Sylvestre est réactif contre les agents pathogènes mais sans excès, ce qui limite les inflammations, les allergies et la survenue de manifestations auto-immunes.

  Comment utiliser le Pin Sylvestre ? 

  En prévention chez l’adulte et l’enfant de plus de 6 ans

  Il convient d’utiliser la méthode enseignée par le Dr. Pénoël : 3 gouttes sous la plante d’un pied et frotter les 2 pieds l’un contre l’autre puis mettre des chaussettes tout de suite après. En cas de période dite « de forte épidémie » on peut passer à 6 gouttes. 

  Pour les enfants de plus de 6 ans

  1 goutte et 3 en cas de période à risque. Attention, je vous vois venir, cela aide bien mais ce n’est évidemment pas suffisant pour se prémunir contre une infection par le virus de la COVID 19. Les huiles essentielles ne remplacent pas la vaccination ni les gestes barrières.

  Dans ce cas de figure (et uniquement dans ce cas) l’application d’HE pure (sans HV) est possible car on applique sur la plante des pieds.

  Pour assainir votre intérieur

  Il est possible aussi de diffuser quelques gouttes d’HE de Pin Sylvestre dans un bol d’eau chaude à 50 °C maximum.  Chaque jour, cela assainit l’air et est une bonne prévention des affections hivernales.

  En cas de rhume

  Quand il y a le rhume et en attendant la consultation médicale, il est possible pour les personnes non asthmatiques, chez l’adulte, d’utiliser l’HE d’Eucalyptus Radié (Eucalyptus Radiata) dans un bol d’eau chaude à 50° maximum en même temps que le Pin Sylvestre et l’HE de Lavande Vraie ; 5 gouttes de chaque et faire une inhalation de 5 à 10 minutes. 

  Il est possible aussi de faire une synergie de 5 gouttes d’HE de Pin Sylvestre, 5 gouttes d’HE d’Eucalyptus Radié et 5 gouttes d’HE de Lavande Vraie dans 85 gouttes d’HV de Nigelle et de l’appliquer sur la nuque et sous la mâchoire. Cela fait une synergie à 5% de chaque HE et 15 % au total.

  Pour les personnes asthmatiques, remplacer impérativement l’HE d’Eucalyptus Radié par de l’HE de Bois de Rose.

  Les Eucalyptus Radié et Globulus ainsi que les autres HE contenant du cinéole déclenchent des crises chez les personnes asthmatiques.

  En cas d'encombrement des voies respiratoires basses, on va utiliser en attendant la consultation chez le médecin, l’Eucalyptus Globuleux (Eucalyptus Globulus) à la place de l’Eucalyptus Radié.

  Rappel : il est impératif de se rendre chez le médecin.

  Quelles autres huilles essentielles peut-on utiliser et quelles sont les recommandations ?

  Pour les enfants

  Pour les enfants, il est possible à partir de 3 ans, d’utiliser de l’HE de Ravintsara (Cinnamomum Camphora CT 1,8 cinéole) sous la plante des pieds à raison d’1 goutte sur chaque pied, 2 gouttes à partir de 6 ans et 3 à partir de 9 ans, 2 fois par jour en attendant la consultation chez le médecin.

  Pour les enfants asthmatiques, on remplace le Ravintsara par l’huile essentielle de Bois de Rose (Aniba Rosaeodora ou Aniba Parviflora).

  Il est possible de diffuser l’une ou l’autre HE, 4 à 6 gouttes dans un bol d’eau chaude à 50°C maximum, dans la même pièce que l’enfant et en inhalation par inspirations brèves à partir de 6 ans.

  Pour assainir votre intérieur

  Pour une désinfection de l’air, en cas d’épidémie, il est possible d’utiliser la diffusion au bol d’eau chaude d’HE de Citron Jaune Zest et de Pin Sylvestre une fois par jour. Éviter la diffusion de l’HE de Citron Jaune Zest en présence de personnes sensibles des voies respiratoires.

  Attention : l’HE de Citron Jaune Zest est photosensibilisante, ne pas l’appliquer pure (elle serait en plus irritante) ni même diluée avant une exposition au soleil même derrière une vitre.

  Quelles huiles essentielles utilisées pour la digestion et le métabolisme ?

  Cette question est en lien avec ce que nous venons d’aborder, car nous avons déjà parlé de l’huile essentielle de Citron Jaune Zest pour la désinfection aérienne.

  Ici, nous allons utiliser la même HE pour améliorer la digestion et relancer le métabolisme général.

  L’Aromathérapie de terrain humble, efficace et sécuritaire passe aussi par l’utilisation de multiples huiles essentielles d’usage courant, permettant à la fois une économie des ressources naturelles et du budget. 

  Alors le citron ? Comment allons-nous l'utiliser ? Chez l’adulte uniquement à raison de 2 gouttes dans une cuillère à café d’HV d’olive 1 à 2 fois par jour. Il va être un précieux allié de la digestion et peut amener à faire moins d’effort pour aller à la plage cet été. Une utilisation par voie orale de moins de 6 gouttes d’HE de Citron Jaune Zest par jour n’entraine pas de risque de photosensibilisation hors contre-indication spécifique.

  Quelles huiles utilisées pour prendre soin de la peau des extrémités ?

  L’huile végétale de Jojoba est de toucher mixte, elle pénètre rapidement et ses cires naturelles protègent de la déshydratation. Peu sujette à l'oxydation, elle se conserve bien et elle régule la production de sébum ainsi que le pH.

  Cette HV suffit à prendre soin de son visage ou de ses mains. Cependant, on gagne à ajouter 1% de Lavande Vraie (lavandula angustifolia, lavandula officinalis, lavandula verre) qui va apaiser la peau, réparer les tissus, améliorer le tonus des vaisseaux sanguins et faciliter la circulation sanguine. Du coup, la peau n’est plus sèche voire moins sèche et moins rouge.

  Lorsque l’on parle de 1% cela représente 1 goutte d’HE de Lavande Vraie dans 99 gouttes d’HV de Jojoba, à appliquer matin et soir sur les zones touchées.

  Quelles huiles essentielles utilisées pour prendre soin de son moral ?

  Ici aussi, on utilise une huile essentielle déjà vue précédemment : la Lavande Vraie.

  En diffusion ou en inhalation sur un mouchoir, elle permet de se relaxer et donc de faire baisser le stress et la production de cortisol.

  En inhalation sur un mouchoir ou dans un bol d’eau chaude, comme pour la Lavande Vraie, l’huile essentielle d’Ylan-Ylang complet (cananga odorata totum) va agir comme un anxiolytique et apporter de la séduction à la vie…

  Aïe… Le soleil joue les couches tôt et là où l'été on sort de la sieste, le soleil, lui, commence sa nuit l’hiver. Du coup on va chercher le « soleil en flacon » avec l’huile essentielle de Bergamote Zest. Celle-ci est d’ailleurs excellente en synergie avec l’Ylang-Ylang Totum, en diffusion au bol d’eau chaude ou en inhalation sur un mouchoir.

  De la même manière que le Citron Jaune Zest, la Bergamote Zest (citrus bergamia zest) est irritante pour la peau si appliquée pure et photosensibilisante si appliquée sur la peau avant une exposition au soleil.

  Avertissement et recommandations pour utiliser les huiles essentielles

  Ne pas utiliser les huiles essentielles sur les femmes enceintes de moins de trois mois et sans avis médical.

  Les femmes allaitantes doivent avoir un aval médical pour l’application des huiles essentielles.

  Les personnes asthmatiques ne doivent pas utiliser d’huiles essentielles qui contiennent du cinéole.

  Certaines huiles essentielles (HE à cétones) peuvent être neurotoxiques et certaines HE (HE à phénols ou aldéhydes aromatiques) peuvent brûler. Les HE à phénols sont toxiques pour le foie.

  Les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas être en contact avec des HE contenant du menthol (menthe poivrée ou menthe des champs) car il y a risque de spasmes laryngés pouvant provoquer l’asphyxie. Pour les femmes enceintes, ces HE provoquent l’accouchement.

  L’Aromathérapie n’est pas une médecine douce, consulter un professionnel ou se former à l’Aromathérapie.  En cas de doute consulter le médecin ou le pharmacien.

  Ne pas modifier un traitement médical sans l’accord du médecin. Le médecin reste l’acteur privilégié en matière de prévention et de santé.

  Cet article n’étant pas un conseil personnalisé, la responsabilité de l’auteur et de la personne qui le publie ne peuvent être engagées en aucune façon.

David SOTTO, Formateur en Aromathérapie.
    
Découvrez notre Formation Aromathérapie

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés