Inscrivez-vous aujourd'hui et commencez quand vous voulez !

L'Aromathérapie et les huiles essentielles pour lutter contre le stress

Découvrez notre Formation Aromathérapie

  Le stress : un allié ou un ennemi selon la situation que vous vivez

  Le stress peut être bénéfique quand il nous permet de nous adapter à une situation où l’on doit mobiliser nos ressources pour donner le meilleur de nous-même. Par exemple lors d’une épreuve sportive, d’un entretien d’embauche ou bien encore d’un examen, une première rencontre… 

  Il peut aussi devenir vite un ennemi quand il devient incontrôlable ou envahissant voire obsédant.

  Le stress est alors vécu par la personne comme une situation problématique dans laquelle le contrôle lui échappe. Cette situation peut être vécue dans n’importe quel contexte : familial, professionnel, financier, médical...

  Ce stress négatif qui peut être vécu comme de l’anxiété, sollicite le système nerveux sympathique.

  Ce système nerveux sympathique est sollicité pour réagir face à un danger, une pression, un inconfort…Nous nous retrouvons face à une situation que nous pensons ne plus pouvoir maîtriser. Perdant le contrôle, nous nous sentons alors impuissants.

  Nous subissons ainsi les évènements au lieu de les maîtriser, basculant dans un état de stress qui perdure, qui s’installe avec toutes ses conséquences. Il n’est pas adaptatif ni productif.

  Ce stress accroît la sécrétion de cortisol qui baisse les défenses immunitaires, ralentit la digestion et le métabolisme général, freine la libido et perturbe le sommeil. Il peut aussi amener à l'irritabilité, au burn-out et à la dépression. Il peut créer de l'hypertension, de la tachycardie, des tensions musculaires… 

  Le stress subit, à l’inverse du stress maîtrisé, est très néfaste pour la santé physique et morale et d’une façon générale pour l’équilibre physique et émotionnel.

  Il ne faut pas le prendre à la légère et ne pas hésiter à en parler à un médecin qui va pouvoir mesurer l’impact du stress sur votre santé et au besoin vous orienter vers un professionnel de la santé mentale. La santé mentale est la première impactée face au stress et ramener la situation à l’équilibre peut éviter ou minimiser l'impact sur le physique. Le médecin, si besoin, peut aussi agir sur l'équilibre physique.

  Mais les huiles essentielles (HE) dans tout ça ? Alors elles ne peuvent pas bien sûr faire en sorte que votre patron ou vos collègues vous donnent moins de charge de travail et vous considèrent à votre juste valeur. Elles ne peuvent pas non plus augmenter les résultats scolaires de vos enfants, ou payer vos dettes ni faire que votre conjoint vous aime comme aux premiers jours. 

  Cependant, les huiles essentielles peuvent vous aider à vous détendre face à toutes ces multiples situations sources de stress que vous pouvez vivre au quotidien.

  Comment les huiles essentielles peuvent vous aider à vous détendre face au stress ?

  Les huiles essentielles peuvent limiter l’impact du stress sur votre équilibre. Elles peuvent en effet vous aider à limiter l’impact physique et moral du stress.

  Comment ? Nombre d’HE sollicitent le système nerveux parasympathique, antagoniste au système nerveux sympathique. Antagoniste car son action est contraire au système nerveux sympathique : il calme l’organisme, détend les muscles, provoque la digestion et assure la libido, baisse la tension artérielle et fait baisser la fréquence cardiaque.

  Le système nerveux parasympathique, à l’inverse du sympathique, rend moins réactif aux stimuli et amène à un état d’apaisement et de calme mental à l’inverse du système nerveux sympathique, système nerveux de l’action et surtout de réaction. Le sympathique est prédominant à l’état naturel mais nos vies actuelles font qu’il l’est encore plus et que la balance ne se fait plus comme il faut entre ces deux systèmes nerveux, au détriment du parasympathique.

  Huile essentielle de lavande vraie : une aide au réconfort 

  L’huile essentielle de lavande vraie en diffusion ou à 5% dans une huile végétale (HV) (5 gouttes d’HE dans 95 gouttes d’HV) de jojoba par exemple sur le plexus solaire le soir en rentrant ou avant le coucher va permettre une détente réconfortante, un enveloppement quasi maternel.

  Huile essentielle de petit-grain bigarade : une aide à la relaxation  

  L’huile essentielle de petit-grain bigarade va ramener un équilibre nerveux et va permettre de poursuivre la soirée ou la journée face à un sentiment de déséquilibre nerveux.

  Huile essentielle d’ylang-ylang : une aide pour apaiser les tensions

  L’huile essentielle d’ylang-ylang (l’application cutanée est déconseillée en cas de traitement de la tension et/ou de la fréquence cardiaque ou pour les personnes sous anxiolytiques, n’utiliser que la diffusion) va agir comme un anxiolytique. Elle ramène de la séduction à la vie mais aussi au sein du couple. 

  Huile essentielle de géranium-rosat Bourbon : une aide pour retrouver l’harmonie

  L’huile essentielle de géranium-rosat Bourbon utilisée de la même façon va apporter de l'harmonie.

  Huile essentielle d’orange douce : une aide pour le sommeil

  Pour le sommeil difficile, l’huile essentielle d’orange douce en diffusion va aider à l'endormissement. Il est aussi possible de l’appliquer à 5% sur le plexus solaire mais attention car cette HE est photosensibilisante et il ne faut pas s’exposer ou exposer la zone concernée au soleil pendant les 12 heures après l’application.

  Huiles essentielles : précautions d’utilisation

  La diffusion : le mieux, c’est un bol d’eau chaude à 50°C maximum, on y met 4 à 5 gouttes dans l’eau. Les HE restent à la surface et vont se diffuser jusqu'à ce que l’eau refroidisse. C’est économique et très efficace.

  L’application cutanée pour agir sur le système nerveux, c’est 5% maximum et toujours dans une HV. Les huiles essentielles ne se diluent pas dans de l’eau, ni dans du miel ou de l’aloé car elles sont hydrophobes et lipophiles. 

  Pour les femmes enceintes, seule la lavande vraie est utilisable et en diffusion. Idem pour les femmes allaitantes.

  L'application cutanée évoquée ici n’est que pour les adultes. Les jeunes enfants de plus d’un an peuvent rester dans la pièce où est diffusée la lavande vraie (en dessous d’un an c’est qu’après la diffusion, ce qui est plus léger). Pour la diffusion des autres HE, les enfants peuvent être présents dans la pièce à partir de 3 ans.

  Huiles essentielles : avertissement

  Ne pas utiliser les huiles essentielles sur les femmes enceintes de moins de trois mois et sans avis médical. Les femmes allaitantes doivent avoir un aval médical pour l’application des huiles essentielles.

  Les personnes asthmatiques ne doivent pas utiliser d’huiles essentielles qui contiennent du cinéole.

  Certaines huiles essentielles (HE à cétones) peuvent être neurotoxiques et certaines HE (à phénols ou aldéhydes aromatiques) peuvent brûler. Les HE à phénols sont toxiques pour le foie.

  Les enfants de moins de 3 ans ne doivent pas être en contact avec des HE contenant du menthol (menthe poivrée ou menthe des champs) car il y a risque de spasmes laryngés pouvant provoquer l’asphyxie. Pour les femmes enceintes, ces HE peuvent provoquer l’accouchement.

  L’Aromathérapie n’est pas une médecine douce, consulter un professionnel ou se former à l’Aromathérapie.  En cas de doute, consulter le médecin ou le pharmacien.

  Ne pas modifier un traitement médical sans l’accord du médecin. Le médecin reste l’acteur privilégié en matière de prévention et de santé.

  Cet article n’étant pas un conseil personnalisé, la responsabilité de l’auteur et de la personne qui le publie ne peut être engagée en aucune façon.

David SOTTO, Formateur en Aromathérapie.
    
Découvrez notre Formation Aromathérapie

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés